Le blog de 4ème5

19 mai 2009

Correction du devoir n°8

CORRECTION DU DS 8 – 4ème 5 – le 19 mai 2009

I - Le genre :

1) Quel est le genre du texte? Justifiez votre réponse en donnant deux indices. (2 points)

Ce texte est tirée d'une pièce de théâtre. on le voit parce que :
- Il y a le nom des personnages en didascalie.
- Dans le paratexte, c'est écrit « au début de la pièce »
- Dans le paratexte, c'est écrit « Acte I, scène 2 »
- Molière est l'auteur et il n'a écrit que des pièces de théâtre.

2) Quels sont les personnages présents? Nommez-les. Quel lien les unit? (2 points)

Les personnages présents sont Elise et Cléante. Ils sont frères et soeurs.

3) Quel personnage est décrit? Par qui est-il décrit? (1 point)

Le personnage décrit est Marianne. Elle est décrite par Cléante.

4) a) Quel est le système de temps des verbes le plus employé dans le texte? (1 point).

L'ensemble du dialogue est conjugué au système du présent.

b) Quel est le mode du verbe « Finissons » ligne 1. (1 point)

Le verbe « Finissons » ligne 1 est au mode impératif (présent).


c) Quel est le mode du verbe « loge » ligne 2. (1 point)

Le verbe « loge » ligne 2 est au mode indicatif (présent)

5) A quels temps est conjugué la phrase : «  La nature, ma soeur, n'a rien formé de plus aimable; et je me sentis transporté dès le moment que je la vis ». Quelle est la valeur de ces temps? (2 points)

Dans cette phrase, le verbe « a formé » est au passé composé (action antérieure -terminée- dans un texte au présent) et les verbes « me sentis » et « vis » sont au passé simple (action antérieure dans un récit au passé).

6) Inventez deux didascalies et précisez à quelles lignes vous les auriez placées si vous étiez l'auteur. (2 points)

(Il lui prend les mains) ligne 9

En posant une main sur son épaule ligne 10 Par exemple!

Vos meilleures réponses :

II – Le portrait :

7) Expliquer la formation du mot « aimable ». (l.3 ou l.5) Déduisez-en ce qu'il veut dire. (2 points)

« aimable » est formé a partir du radical « aimer » et du suffixe « -able », Il signifie « que l'on peut aimer ».

8) Trouvez un synonyme du mot « transporté » l.4. Pouvez-vous expliquer ce qui lui procure ce sentiment? (2 points)

« enthousiasmé », « amoureux », « exalté », « emporté ». Il est amoureux donc c'est comme si son âme ne tenait pas en place.

9) Relevez les mots et expressions qui caractérisent le personnage décrit et classez-les dans un tableau construit sur le modèle suivant : ( 3 points)

adjectifs qualificatifs

superlatifs

comparatifs

Ex : Belle

Ex : la plus belle

Ex: Plus belle que sa voisine

Aimable

Rien de plus aimable

engageante

Le plus charmant du monde

adorable

10)L'image donnée est-elle méliorative ou péjorative? (1 point)

Le portrait est mélioratif. Cléante est amoureux et il voit Marianne comme la plus belle et la plus aimable au monde.

Posté par quatrieme5 à 11:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]


devoir n°8

DS n°8 – 4ème5 – 19 mai 2009

Séquence 5& – La description

L'avare, Acte I, scène 2, de Molière.

L'extrait se situe au début de la pièce. Cléante et Elise sont les enfants d'Harpagon, un riche avare égoïste qui tyrannise sa famille et n'a pour souci que l'argent.

1

5

10

ELISE – Finissons auparavant votre affaire, et me dites qui est celle que vous aimez.

CLEANTE – Une jeune personne qui loge depuis peu en ces quartiers, et qui semble être faite pour donner de l'amour à tous ceux qui la voient. La nature, ma soeur, n'a rien formé de plus aimable; et je me sentis transporté dès le moment que je la vis. Elle se nomme Marianne, et vit sous la conduite d'une bonne femme de mère, qui est presque toujours malade, et pour qui cette aimable fille a des sentiments d'amitié qui ne sont pas imaginables. Elle la sert, la plaint, et la console avec une tendresse qui vous toucherait l'âme. Elle se prend d'un air le plus charmant du monde aux choses qu'elle fait, et l'on voit briller mille grâces en toutes ses actions : une douceur pleine d'attraits, une bonté tout engageante, une honnêteté adorable, une... Ah! Ma soeur je voudrais que vous l'eussiez vue.

ELISE. - J'en vois beaucoup, mon frère, dans les choses que vous me dites, et, pour comprendre ce qu'elle est, il suffit que vous me disiez que vous l'aimez.

QUESTIONS :

I - Le genre :

1) Quel est le genre du texte? Justifiez votre réponse en donnant deux indices. (2 points)

2) Quels sont les personnages présents? Nommez-les. Quel lien les unit? (2 points)

3) Quel personnage est décrit? Par qui est-il décrit? (1 point)

4) a) Quel est le système de temps des verbes le plus employé dans le texte? (1 point).

b) Quel est le mode du verbe « Finissons » ligne 1. (1 point)
c) Quel est le mode du verbe « loge » ligne 2. (1 point)

5) A quels temps est conjugué la phrase : «  La nature, ma soeur, n'a rien formé de plus aimable; et je me sentis transporté dès le moment que je la vis ». Quelle est la valeur de ces temps? (2 points)

6) Inventez deux didascalies et précisez à quelles lignes vous les auriez placées si vous étiez l'auteur. (2 points)

II – Le portrait :

7) Expliquer la formation du mot « aimable ». (l.3 ou l.5) Déduisez-en ce qu'il veut dire. (2 points)

8) Trouvez un synonyme du mot « transporté » l.4. Pouvez-vous expliquer ce qui lui procure ce sentiment? (2 points)

9) Relevez les mots et expressions qui caractérisent le personnage décrit et classez-les dans un tableau construit sur le modèle suivant : ( 3 points)

adjectifs qualificatifs

superlatifs

comparatifs

Ex : Belle

Ex : la plus belle

Ex: Plus belle que sa voisine

10)L'image donnée est-elle méliorative ou péjorative? (1 point)

Posté par quatrieme5 à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2009

Devoir pour le 25 mai : expression écrite n°9

Dernier délai pour rendre l'expression sur Jules Verne.

Voir ci-dessous le tableau d'évaluation et les astuces :

Tableau d'évaluation de l'expression écrite n°9

I – Suite du texte Jules Verne

Utilisation des temps passés (passé simple, imparfait, plus-que-parfait, conditionnel présent)

/2

Le narrateur dit « il » : il est absent du texte.

/1

Reprendre les circonstances du texte : Qui? Où? Quand?

/2

II - L'explication

Elle se « glisse » bien dans l'histoire.

/1

C'est l'explication de la fabrication d'une ampoule.

/2

Elle est conjuguée au présent.

/1

Elle est présentée dans un ordre logique : fabriquer le verre, le filament, le culot, relier à la batterie, etc....

/1

Utilisation des connecteurs logiques (voir page 351) : mots qui servent à relier les paragraphes, les idées.

/1

Au total : Récit + Explication = 25/30 lignes

/1

III- Langue

Orthographe des mots

/2

Bonne conjugaison

/2

Des phrases limitées (majuscules/points) + ponctuation dialogue.

/2

Des phrases bien construites.

/1

Une belle écriture, une copie soignée.

/1

 

LES ASTUCES :

  • Astuce 1 : VERBES, sur votre brouillon, souligner tous les verbes conjugués pour vérifier la cohérence des temps et la bonne conjugaison (5 points à gagner!!!) leconjugueur.com

  • Astuce 2 : Pour éviter les anachronismes ou contresens, il faut s'imaginer à la bonne époque : pas d'hélicoptère ni de portables, bien lire le texte p.80, faire des recherches (dictionnaires, encyclopédie, internet mais aussi films de Jules Verne).

  • Astuce 3. Encadrer les connecteurs logiques en bleu.

  • Astuce 4 : Chercher les mots difficiles ou les mots qui vous font hésiter dans le dictionnaire.

  • Astuce 5 : Lisez votre texte à voix haute en marquant des pauses aux points. Ecoutez-vous!!

04 mai 2009

Information

11 mai : épreuves communes de français... de 9h30 à 12h30

Apporter 3 copies doubles

Questions/réécriture 1h15  15+5 pts
Dictée 15'   5 pts
Rédaction 1h30   15pts

Posté par quatrieme5 à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Devoirs pour le 18 mai

CAHIER DE TEXTE

* EE n°9  : Sujet p. 99 "Insérer une explication dans un récit"

* Brouillon (obligatoire pour le 18 mai) et devoir au propre pour le 25 mai.

SUR LE CAHIER

04/05 Expression écrite (n°9)

INSERER UNE EXPLICATION DANS UN RECIT

Voir sujet p.99

Relire l'extrait de l'Île mystérieuse de Jules VERNE p.80.
imaginer que Cyrus Smith et ses compagnons ont besoin de s'éclairer.
Vous racontez coment il va élaborer une ampoule électrique.
Utilisez vos recherches personnelles et le vocabulaire de la page 99.

Liste des personnages :

Cyrus Smith, ingénieur
Nab, le serviteur de Cyrus Smith
Gédéon Spilett, journaliste reporter
Pencroff, marin
Harbert, fils adoptif de Pencroff
Top, le chien

Nom de l'île : Lincoln

But : RACONTER comment CS fabrique une ampoule sur son île déserte........> passé simple/imparfait (fiction)
        EXPLIQUER le fonctionnement d'une ampoule éléctrique .......................> présent de l'indication (réalité)

1° ) Faire des recherches sur la réalité du fonctionnement d'une ampoule électrique.
Utiliser ces recherches pour rédiger une explication au présent. 4/5 phrases maximum.

2°) Imaginer comment Cyrus, avec les moyens du bord peut fabriquer une ampoule.
Le raconter au passé simple et à l'imparfait. Utiliser de la narration, de la description, des dialogues.

Posté par quatrieme5 à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 avril 2009

Correction des exercices 6-7-8-9 p.246

Ex. 6 p. 246

- Je suis la meilleure! proclama-t-elle d'un ton enjoué/ironique/méprisant.

- Est-ce que je peux récupérer la balle que j'ai fait rouler sous votre bureau?"  demanda-t-il au professeur d'un ton timide / inquiet/ poli.

- Ah! que je suis contente de te revoir! s'exclama-t-elle d'un ton timide / familier / chaleureux / amical/...

Assis face à face les deux ennemis échangeaient des propos sur un ton agressif / moqueur / cinglant/...

Peu sûre, elle proposa sa réponse sur un ton angoissé / embarrassé / timide / inquiet

Ex 7 p. 246

Ma meilleure amie me confie toutes ses histoires d'amour.

L'accusé nie tout ce qui lui est reproché.

Je vous propose une meilleure solution.

Ce qu'il dit aujourd'hui contredit tout ce qu'il a dit hier : que faut-il croire?

Il prétend que je ne suis pas allé au collège jeudi : c'est faux!

Finalement mes parents consentent à me laisser partir en promenade avec mes amis.

Paul affirme que tu es le premier en math et Gisèle  renchérit en disant que tu es le premier en français.

Pour le 16/04

Revoir pages 244-245 + exercices à finir (8-9) p.246 + 11 p.247

Les paroles rapportées p.240-241 (lisez et préparez des questions sur ce que vous n'avez pas compris)
Exercices 1 - 5 p. 242-243

Posté par quatrieme5 à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Langue n° 12 - Vocabulaire : les verbes de paroles

I – Ecris sous la dictée les mots suivants : (3 points)

II – Dans quelles circonstances utilise-t-on les verbes de parole suivants. Expliquez ou donnez un exemple. (3 points)

enchaîner :
couper
riposter
ordonner
songer
vociférer

III – Ecrivez quatre répliques de dialogue comprenant une proposition incise (de type « dit-il ») mais en utilisant d'autres verbes de paroles. Précisez éventuellement le ton de la voix. La ponctuation de la phrase doit-être adaptée au ton.

  • Taisez-vous ...Vous faites trop de bruit... ....................

  • Je suis la meilleure... ...............

  • Viens sans faire de bruit, nous allons passer devant le gardien... .......................

  • Quelle heure est-il et qu'allons-nous faire... ....................

Posté par quatrieme5 à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jeudi 16 avril (après-midi)

6 - 7 - 10 - 13 p.302-304

Réviser la leçon sur le dd et le di + proposition incise sur le blog.

INTERROGATION ECRITE sur le DD DI

Posté par quatrieme5 à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La proposition incise

= ,dit-il,

Une proposition incise est une proposition indépendante  (la plupart du temps, courte) qui coupe ou se joint à des paroles rapportées directement comme une sorte de parenthèse.

Dans les exemples ci-dessous, ce qui est souligné s'appelle des propositions incises.

- J'en ai assez de me tromper, soupira Gertrude en repoussant son cahier d'exercices.

- Il ne faut pas te décourager, la consola sa maman, lis-moi la consigne à voix haute ce sera plus clair.

Les incises indiquent que le narrateur rapporte les paroles d'un personnage.

Le sujet est placé après le verbe.

L'incise indique souvent la manière dont les paroles sont prononcées et apporte ainsi des indications d'ordre scénique

Je m'en vais, ajouta-t-il en se levant d'un air furieux, j'en ai assez vu!

L'incise n'a aucun lien grammatical avec la proposition qu'elle coupe ou avec laquelle elle se joint.

Le verbe de l'incise est conjugué au temps du récit.

Pour une liste de verbes de parole, voir la page 245 du manuel.

Lorsque les paroles se terminent par un point d'interrogation ou d'exclamation, ils ont valeur de virgule et l'incise ne débute pas par une majuscule.

      — Achtung ! éternua Robert.

      — Plaît-il ? demanda Colette.

      — D’accord... reprit Bertrand. Nous partirons demain.

Pour mieux comprendre, observe n'importe quel récit contenant un dialogue et repère les incises.

COMPLEMENTS D'INFOS

Très complet (donc un peu difficile pour les élèves), le site blognote, sur l'usage des signes distinctifs du dialogue dans le récit. (à qui j'ai emprunté mes derniers exemples)

Très intéressant et simple à comprendre, le site orthogram, qui fait le point sur la ponctuation du dialogue (à qui j'ai emprunté les exercices ci-dessous)

EXERCICES EN LIGNE

Exercice d'application deux points

Exercice d'application guillemets

Dictée d'application n°1(sur les tirets) 

Exercice bilan d'application 1

Exercice bilan d'application 2

Posté par quatrieme5 à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Style direct et style indirect

Leçon Le style direct et indirect dans le cahier + p. 297 - 299 - 300 - 301

Correction des exercices :

n°6 p. 302 Réécrivez cet extrait en rétablissant les marques typographiques (tirets, guillemets) qui introduisent les paroles rapportées au style direct.

Quelques éclats de pierre avaient blessé Candide ; il était étendu dans la rue et couvert de débris. Il disait à Pangloss :

" - Hélas ! procure-moi un peu de vin et d'huile ; je me meurs.

- Ce tremblement de terre n'est pas une chose nouvelle, répondit Pangloss ; la ville de Lima éprouva les mêmes secousses en Amérique l'année passée ; mêmes causes, mêmes effets ; il y a certainement une traînée de soufre sous terre depuis Lima jusqu'à Lisbonne.

- Rien n'est plus probable, dit Candide ; mais, pour Dieu, un peu d'huile et de vin.

- Comment probable ? répliqua le philosophe, je soutiens que la chose est démontrée."

Candide perdit connaissance, et Pangloss lui apporta un peu d'eau d'une fontaine voisine.

10 p.302

- Tu comprends, si je te laisse là, tu es fichue, lui expliqua-t-il, tu es bien partie pour crever de soif et de faim. A moins que, cette nuit même, un goupil (1) en vadrouille ne te transforme en casse-croûte... Alors, laisse-toi faire et tout ira bien, nous serons amis et tu ne le regretteras pas ! Et puis, tiens, à partir de maintenant tu t'appelleras Farouche.

Tu = la buse
je = le garçon

Le garçon expliqua à la jeune buse que s'il la laissait là, elle était fichue, qu'

Posté par quatrieme5 à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]